fonctions publiques et réformes

Visale : la garantie RH pour resserrer le lien emploi-logement

24 juin 2022

Dans une nouvelle parenthèse sur la sécurisation des parcours résidentiels, l'APAGL-AL fait le point sur la garantie locative Visale, un dispositif du groupe Action Logement.


La garantie locative Visale, comme levier RH pour resserrer le lien emploi-logement

par Jean-Jacques Perot, Président de l’APAGL-AL (CFDT IDF) et Sophie Gaudeul, Directrice Produits Etudes à l’APAGL-AL

On observe aujourd’hui qu’il y a des emplois et des offres non pourvus révélant des difficultés de recrutement, lesquelles sont accrues pour les salariés à revenus modestes et pour les jeunes à l’entrée dans la vie active confrontés à des exigences des bailleurs souvent hors d’atteinte. Les ménages à bas revenus sont majoritairement locataires : ils représentent 34,3% du parc social et 31,2% du parc privé1. Pour les jeunes actifs, logements et emploi constituent des facteurs étroitement liés de précarisation et d’autonomisation car pour avoir un emploi, il leur faut disposer d’un logement d’un coût supportable et proche de leur lieu de travail. Or, ils sont entravés dans leur accès au logement par des revenus faibles et/ou une situation professionnelle instable.

Les jeunes de 15-29 ans sont ainsi plus souvent concernés par le sous-emploi en travaillant moins que ce qu’ils le souhaiteraient (7,3% contre 5.4% pour l’ensemble des actifs occupés) ; par le chômage (15% contre 8.5% pour l’ensemble de la population active) et occupent souvent des emplois aidés (25% des moins de 26 ans)... En plus d’influer sur leurs conditions de vie, l’accès au logement conditionne la réussite et le financement d’études ou de formations, l’accès à l’emploi et partant leurs parcours professionnels futurs. Face au constat des pratiques de sélectivité des bailleurs au sein du parc locatif privé, les partenaires sociaux ont donc cherché à lever les freins à l’accès au logement en déployant un dispositif de garantie locative Visale qui permet aux locataires de se dispenser d’une caution personne physique. 

Créée en 2016 et portée par l’APAGL au sein d’Action Logement avec un fort engagement de la CFDT dans sa définition et en soutien de son développement, la garantie locative Visale accompagne les salariés dans leur mobilité résidentielle et professionnelle pour favoriser l’accès à l’emploi et le maintien dans l’emploi. Caution gratuite pour les locataires et les bailleurs, accordée par Action Logement, elle vise à garantir le propriétaire contre des risques d’impayés et de dégradations locatives. Elle couvre les loyers et charges impayés de la résidence principale du locataire dans la limite de 36 mensualités impayées pour les salariés et dans la limite d'un loyer (charges comprises) avec un plafond de 1 500 € en Île-de-France et 1 300 € sur le reste du territoire (métropole et Dom)2.


[..] la garantie locative Visale accompagne les salariés dans leur mobilité résidentielle et professionnelle pour favoriser l’accès à l’emploi et le maintien dans l’emploi. Caution gratuite pour les locataires et les bailleurs, accordée par Action Logement, elle vise à garantir le propriétaire contre des risques d’impayés et de dégradations locatives [..]


Elle offre aussi aux bailleurs la prise en charge d’éventuelles dégradations locatives, dans la limite de 2 mois de loyers et charges pour un logement du parc locatif privé. Elle leur apporte une forte sécurisation prenant en charge le coût et la mise en œuvre des actions de recouvrement (amiables et/ou contentieuses). Visale dispense le locataire d'apporter toute autre caution, ou assurance, à son bailleur. En cas d'impayés, Action logement rembourse le bailleur. Le locataire doit ensuite rembourser Action logement de toutes les sommes versées pour son compte au bailleur, selon un échéancier qui peut être aménagé en fonction de sa situation financière. Visale vient ainsi crédibiliser des candidatures dites « hors marché » parce qu’elles ne répondent pas aux critères attendus par les bailleurs et amener certains bailleurs à reconsidérer leurs pratiques de sélection habituelles. Si la solvabilité ou la stabilité professionnelle constituent un critère déterminant pour 94% des bailleurs, heureusement des bailleurs peuvent adapter leurs critères d’exigences3

 

VisaleDu côté des locataires, les bénéficiaires de Visale sont les jeunes (moins de 30 ans) quel que soit leur situation d’emploi (salariés du secteur privé, public et agricole, alternants, étudiants et stagiaires, demandeurs d’emploi, indépendants) et les salariés de plus de 30 ans en situation instable ou au revenu modeste : salariés en double mobilité (mutation professionnelle, mobilité résidentielle), salariés en CDI non confirmés (période d’essai), salariés en CDD ou en intérim (jusqu’à six mois après la prise de poste) ou bien les salariés bénéficiaires d’un « bail mobilité »4  auprès d’Action Logement ; et depuis juin 2021, les salariés gagnant moins de 1500 euros nets par mois. Ainsi Visale permet aux entreprises d’accompagner leurs salariés dans l’accès au parc locatif privé non seulement à l’entrée de leur parcours professionnel, mais aussi à des moments où ils sont vulnérables, exposés à la précarité et fragilisés dans leur emploi du fait des transitions professionnelles, d’évènements familiaux ou accidents de la vie. Cet accompagnement des salariés à différentes étapes des process RH (recrutement, mobilités, évènements …) peut constituer un atout pour le management désireux de valoriser sa « marque employeur » et de faire de sa politique de ressources humaines un levier d’attractivité.

A ce jour, les salariés représentent aussi 48 % des bénéficiaires de Visale, mais un enjeu du management reste de renforcer l’accès à l’information sur Visale. En Ile-de France, une enquête récente à l’initiative de l’ADIL IDF et d’Action Logement est venue éclairer les effets sectoriels de la crise sanitaire accentués pour certains secteurs, tels que la restauration, les services aux particuliers et aux entreprises. Elle a aussi révélé une forte sous-utilisation des aides existantes qui s’explique principalement par une large méconnaissance des dispositifs d’aide disponibles (pour 68% des enquêtés). Dès 2017, une enquête sur les conditions de logement de la CFDT réalisée par le CERTOP auprès de 6272 salariés avait révélé des marges de progrès à réaliser en matière d’information au sein des entreprises. Les canaux d’information sur les aides d’Action Logement, les plus cités étaient :  le comité d’entreprise (38,8%) et la DRH (22,3%), loin devant l’Internet (15,5%)5


Après plus de 5 ans d’existence et une montée en régime graduelle, plus de 600 565 contrats Visale ont été conclus à ce jour dont 227 352 rien qu’en 2021."


Pour resserrer le lien emploi-logement, le management peut mobiliser non seulement l’ensemble des vecteurs de communication pour faire connaître la garantie Visale, mais aussi y recourir de façon bien plus optimale, en la faisant connaître aux salariés à des moments clés de leur parcours professionnel : au cours même du process de recrutement, puis, lors de l’intégration effective de tout nouveau embauché (en rappelant toute son utilité en période d’essai) et lors de l’accueil de tous les salariés en contrats courts (stage, CDD, intérim, formation en alternance), mais aussi lors de la mise en place de mesures d’accompagnement des mobilités professionnelles (mutation entre filiales, suivi du conjoint…). Etc.

La recommandation de Visale en entreprise par les managers et/ou par les élus du CSE est facilitée par un niveau de satisfaction élevé6. Dans le cadre d’une évaluation en 2020, le CREDOC évalue que 95% des bailleurs usagers de Visale sont satisfaits et 88% des bailleurs usagers sont prêts à recommander Visale à leur entourage. Cette évaluation a également montré que VISALE contribue à faire évoluer les pratiques de sélection des bailleurs : 76% des bailleurs usagers assouplissent leurs critères de sélection des locataires acceptant d’abaisser certaines exigences. En outre, Visale démontre son utilité sociale en bénéficiant à ceux qui ont réellement besoin de la sécurisation locative pour se loger : Ainsi, 79% des contrats de location conclus n’auraient pas été conclus sans Visale. Au regard du lien emploi-logement, on voit aussi que 62% des salariés bénéficiaires de Visale se sont rapprochés de leur lieu de travail.

Bien que la mobilisation de Visale en entreprise par le management connaisse encore des marges de progrès pour améliorer la notoriété du dispositif auprès des salariés, son développement constitue déjà un réel succès pour les partenaires sociaux d’Action Logement. Après plus de 5 ans d’existence et une montée en régime graduelle, plus de 600 565 contrats Visale ont été conclus à ce jour dont 227 352 rien qu’en 2021. La garantie Visale est de plus présente sur tous les territoires7. Toujours pour resserrer le lien emploi-logement, Pôle emploi et Action Logement ont également mis en place MOBIVILLE un dispositif d’information pour les demandeurs d’emploi leur délivrant une information sur les territoires où se créent des emplois et les solutions pour se loger8.


  1.  « Conditions et dépenses de logement selon le niveau de vie des ménages », Les dossiers de la DREES, N°32, juin 2019.
  2. Une limite de 9 mensualités est fixée pour les bailleurs dans le parc locatif social ou assimilé et le plafond de loyer est de 800€ en IDF ou 600€ sur le reste du territoire.
  3. A. Abauzit, M. Chodorge, C. Pavard, Sécuriser sa mise en location face au risque d’impayé, Etude, ANIL, Juin 2019, p8.
  4. Créé par la Loi Elan du 23 novembre 2018, le bail mobilité concerne les logements meublés loués pour de courtes durées (maximum 10 mois) non renouvelables au profit de certains salariés (apprentis, stagiaires, salariés en mission, salariés en mutation professionnelle, etc.).
  5. « COVID-19 et impayés de loyer : un nouveau profil de salariés du secteur privé en difficulté », Observatoire du logement de l’ADIL de Paris, déc. 2021.
  6. Les CSE peuvent aussi informer les salariés des aides d’Action Logement et en particulier du dispositif Visale dans le cadre de leur commission d'information et d'aide au logement.
  7. 36% des contrats Visale sont conclus en zones tendues (A et Abis), 39% en zone B1 et 25 % en zones B2 et C.
  8. https://mobiville.pole-emploi.fr/

 

 

+ d'infos

Visale : La caution Nouvelle(s) Génération(s) (visale.fr)

Logement : 2 études et 14 propositions de la CFDT (cfdt.fr)

La sécurisation des parcours résidentiels, un enjeu clé pour le management

APAGL - Groupe Action Logement (apagl.fr)