égalité et discriminations

Déclaration du Bureau national de la CFDT du 22 novembre 2018

23 nov 2018

La CFDT appelle l'ensemble des acteurs concernés à engager le dialogue pour apporter collectivement des réponses immédiates à l'impératif d'une transition écologique juste qui réduise les inégalités sociales et territoriales.


Le Bureau national de la CFDT, réuni les 21 et 22 novembre 2018, s’inquiète d’une situation sociale dégradée qui témoigne d’une société française de plus en plus fragmentée. Cette situation doit nous alerter collectivement sur le besoin urgent d’une réelle délibération démocratique à travers un dialogue respectueux et organisé.

Pour la CFDT, la transition écologique est un impératif qui nécessite des changements dans nos modes de consommation, de déplacement et de production. Des changements qui doivent être accompagnés et se faire avec les citoyens.

[..]

Le Bureau national de la CFDT considère que l’expression du mal-être de nombre de citoyens doit être entendu mais dénonce les violences qui ont pu survenir à cette occasion. De telles méthodes qui  conduisent à opposer entre eux les travailleurs ou les citoyens et qui ont fait trop de victimes, sont intolérables. Tout mouvement social, s’il exprime une forme d’indignation, doit se faire dans le respect des opinions de chacun et être ouvert au dialogue.

Le gouvernement a fait le choix d’une pratique très verticale du pouvoir, minimisant trop souvent le rôle et la place des acteurs de la société. Il porte une grande part de responsabilité dans cette situation.


Aujourd’hui, il est urgent de renouer le dialogue pour construire un pacte social et économique de la conversion écologique. Le gouvernement a une responsabilité majeure pour concrétiser cette ambition vitale pour le pays. Seul un travail approfondi et loyal avec les représentants de la société civile permet de construire des solutions durables pour concilier justice sociale et transition écologique. Cette démarche doit être engagée dans les territoires, au plus près des réalités quotidiennes des travailleurs et des citoyens.

Pour la CFDT, des solutions existent. Elle propose et revendique :

  • l’élaboration de contrats de transition écologique dans les territoires pour permettre aux citoyens de s’approprier les enjeux, de s’impliquer dans leur mise en œuvre, d’en percevoir les effets positifs dès lors que leurs besoins sont pris en compte. "..."
  • un véritable droit à la mobilité pour tous, qui suppose à la fois d’organiser des solutions de transport collectives et à la demande, et de répondre aux problèmes immédiats avec un chèque mobilité destiné à ceux qui n’ont pas d’alternative à la voiture individuelle ;
  • la rénovation thermique massive du parc de logement et la stabilisation des aides à la rénovation énergétique pour les particuliers ;
  • un bouclier de services publics et au public qui garantisse à chaque citoyen l’accès aux services essentiels ;
  • une orientation de l’épargne et de la finance vers la transition écologique et au service des besoins des citoyens et de l’économie réelle ;
  • l’organisation d’un large débat public sur la fiscalité et le consentement citoyen, la justice fiscale, l’affectation de la fiscalité écologique à la conversion des transports et du logement.

La CFDT appelle les chefs d’entreprises et les organisations patronales à s’engager vers un partage plus juste de la valeur créée. De véritables négociations sur les salaires dans les entreprises et les branches doivent être ouvertes pour éviter la concentration des rémunérations autour du SMIC et limiter les écarts salariaux indécents. De même, la CFDT appelle également les employeurs publics à ouvrir de réelles négociations salariales.

[..]

La CFDT appelle les employeurs, privés comme publics, à s’engager dans la négociation de plans de déplacement d’entreprise/d’administration ou interentreprises afin de faciliter les déplacements domicile-travail des salariés et agents.

Actrice de la société civile, convaincue de la contribution essentielle de la démocratie sociale à la cohésion de notre société et de la nécessité d’une transition juste, la CFDT propose à l’ensemble des acteurs concernés – organisations syndicales, organisations patronales, collectivités territoriales, associations – de construire des solutions partagées.

L’Etat doit répondre à cette urgence. Pas de transition écologique sans justice sociale.

 

Aller plus loin

Lire la déclaration en entier sur cfdt.fr

Télécharger la déclaration