Responsabilité et expression

Qualité de vie au travail : Quelles pratiques chez nos voisins européens ?

Un projet européen impliquant la CFDT Cadres vient susciter le partage et la confrontation de bonnes pratiques entre plusieurs pays sur les problématiques de QVT.


par Ute Meyenberg, Secrétaire nationale CFDT Cadres

La qualité de vie au travail fait partie des revendications majeures de la CFDT Cadres, qui œuvre depuis un long moment sur les problématiques relatives à la qualité de vie au travail, à l'égalité professionnelle et à l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Comme les méthodes d’intervention et de prévention des risques psycho-sociaux et de promotion de la santé au travail se renouvellent de façon permanente, il est intéressant de confronter les bonnes pratiques au niveau européen. 

La mise en place d'un projet sur l’équilibre entre la vie personnelle et professionnelle - mené par le syndicat italien First CISL avec la participation d’Eurocadres et de syndicats européens - constitue à ce jour l'opportunité d'un partage d'expériences. Le projet, qui a reçu le soutien financier de la Commission européenne, a pour objectif de relier des pratiques de responsabilité sociale des entreprises et de dialogue social afin d’assurer un meilleur équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, et de prévenir des risques psycho-sociaux. Il s’inscrit dans une optique de formation et accorde une attention particulière à la situation des cadres et experts.

Le projet part de deux constats :

  • D’une part, l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est plus problématique pour les femmes qui portent souvent la plupart des charges familiales. Quelles sont les mesures prises par les différents pays pour combler ces différences entre genres ?
     
  • D’autre part, l’utilisation des nouvelles technologies génère une culture du travail à toute heure et une connexion permanente, de nature à dissoudre les frontières entre vie privée et vie professionnelle. Il en résulte une augmentation du stress au travail et un accroissement de risques psychosociaux.  

Comment palier ces risques qui engendrent des coûts significatifs dus à la baisse de la productivité et à l’absentéisme ?


La première phase du projet fut consacrée à une collecte de documentation sur les pratiques existantes : accords d’entreprises, conventions collectives et études telles que « Parlons travail » qui élucident les conditions de travail et problématiques spécifiques. Un site dédié rassemble l'ensemble de ces éléments.

Un questionnaire extensif sur les pratiques de QVT a permis de se rendre compte des modalités d’utilisation des dispositifs destinés à améliorer l’équilibre entre vie privée et professionnelle. 

Dans un deuxième temps, des bonnes pratiques ont été identifiées et deux sessions de formations furent menées. Ces sessions ont permis une confrontation des pratiques nationales et une prise de conscience des différences entre pays européens concernant les problématiques d’égalité professionnelle, de santé au travail et de qualité de vie au travail.

Un compte-rendu détaillé du projet est prévu après la session de formation finale qui aura lieu le 20 septembre 2018.

► Ordre du jour de la conférence - European Conference Vico Equense (Napoli) – September 20, 2018

 

+ D'INFOS

Work life management increases health and productivity in the workplace (eurocadres.eu)

Recensement de bonnes pratiques à l'échelle européenne (A training path to incentivize the social dialogue)

Congé parental, paternité et aidant : soutenir les avancées sociales de Bruxelles

 

 

Photo : Fotolia/ Joy Fera