fonctions publiques et réformes

Les cadres en TPE : une réalité paradoxale dans la crise !

10 fév 2021

Plus de chômage partiel et moins de télétravail en TPE, mais une satisfaction globale plus grande de l’emploi : le paradoxe des cadres en TPE !


Aujourd’hui, dans la crise

Dans le baromètre CFDT Cadres réalisé début décembre 2020, les cadres TPE sont 53 % à se déclarer « tout à fait d’accord » avec l’affirmation « aujourd’hui, je suis satisfait(e) de mon emploi ». Ils ne se sont que 36 % sur l’ensemble du panel interviewé par la société KANTAR.

Et pourtant ! 26 % sont en activité partielle contre 17 % sur l'ensemble du panal. 6 sur 10 continuent à aller travailler sur leur lieu de travail habituel et 35 % en télétravail, contre 55 % des cadres du privé (29 % public).

Dans un contexte économique très incertain et contraignant au chômage partiel, la satisfaction globale demeure forte chez les cadres en TPE et ce n’est pas le télétravail qui « fait le bonheur » de ces cadres.

Ma vie de cadre en TPEPar rapport à l’ensemble des cadres en télétravail, les cadres TPE qui le sont indiquent une plus grande satisfaction sur les équipements, les liens collaborateurs/collègues/hiérarchie ; sur l’équilibre et la déconnexion. Cependant, sur ces deux points, les cadres TPE sont plus nombreux à n'être « pas du tout satisfait ».

Parmi les 500.000 cadres en TPE, les réalités sont donc contrastées en cette période de crise, et notre série de portraits tente de les illustrer.


Et demain, le travail ? 

Dossier de presse CFDT Cadres, 27 janvier 202177 % des cadres en TPE pensent que les manières de travailler changeront avec cette crise, un avis assez partagé par l’ensemble des cadres (79 %). Mais ils ont une vision moins optimiste (ou plus réalistes ?) de l’impact de ces changements (26 % positifs vs 37 %).

Pour 25 % des cadres TPE, l’utilité des syndicats dans la période sera plus importante (47 % aussi important, 28 % moins).

Sur ces deux questions (impact des changements, importance des syndicats), les « pessimistes » sont moins nombreux que dans l’ensemble des cadres, et les « ni plus ni moins » sont plus nombreux de 10 points. La proximité de leur terrain et la vision d’ensemble de leur entreprise les rend sans doute plus réalistes.


Les élections TPE ça (vous) parle ?

Début décembre 2020, 54 % des cadres TPE interviewés avaient connaissance de ces élections. Les moins de 35 ans apparaissent plus informés ! (66 % en ont connaissance !).

3 cadres sur 10 iront voter ; 4 sur 10 ne savent pas s’ils le feront ; 3 sur 10 déclarent qu’ils n’iront pas voter.
Le vote sera électronique, prévu du 22 mars au 4 avril, la plage de vote a été prolongée au 6 avril. Nous pourrons voter le lundi de Pâques… vive la déconnexion !

 

 

+ d'infos

Baromètre CFDT Cadres - Kantar : quel travail après la crise ?

Ma vie de cadre en TPE (portraits)

Cadres des TPE, votez CFDT !

Tout comprendre à l'élection TPE (election-tpe.travail.gouv.fr)