Salaire et participation

Des repères pour construire une démarche NAO

21 déc 2011

Mode d'emploi confédéral pour nourrir la réflexion des équipes syndicales au moment de construire leurs revendications.

La négociation annuelle obligatoire, la NAO, est un moment crucial du dialogue social en entreprise et dans la branche professionnelle. Le code du travail a été régulièrement modifié pour englober des sujets nouveaux qui en élargissent la portée et en accroissent les enjeux. Il est essentiel de ré-explorer les possibilités qu’offre la NAO pour construire des revendications en phase avec la période complexe et incertaine que nous traversons.

 

Les évolutions de ces dernières années ont vu le développement de l’individualisation et des parts variables de la rémunération, y compris sous des formes qui s’éloignent du salaire. Une partie de la rémunération dépend ou provient de plus en plus fréquemment du résultat financier de l’entreprise, une autre de la valeur de l’entreprise au travers de l’actionnariat salarié. Pour la CFDT, c’est en priorité sur la valeur de son travail que se mesure l’engagement du salarié dans l’entreprise, qu’il soit intéressé au bénéfice ou actionnaire de son entreprise, et c’est le salaire qui en est la contrepartie principale.

 

D’autres critères que la compétence se sont largement développés pour apprécier la valeur du travail. Sous des formes diverses, la performance conditionne désormais une partie non négligeable de la rémunération des salariés, et pas seulement des cadres, souvent précurseurs en matière de pratiques sociales qui tendent à se généraliser.

 

Les modes de rémunération se complexifient, les repères se brouillent, les inégalités se creusent. Tant les incertitudes des entreprises que les aspirations des salariés exigent de replacer la NAO au centre des politiques de rémunération, éléments variables inclus. Les entreprises parce qu’elles ont plus que jamais besoin d’un contrat social dont l’équité dans les rémunérations est un pilier essentiel. Les salariés parce qu’ils veulent une rémunération qui donne sens à leur travail, en reconnaisse la valeur et préserve leur pouvoir d’achat.

 

Outre la rémunération, la loi fait de l’évolution de l’emploi dans l’entreprise un thème obligatoire de la NAO. Les formes et le volume des emplois sont donc aussi des éléments de la négociation.

 

Sur le même sujet