Emploi et compétences

Un grand pas en avant vers la reconnaissance des doctorats

Le diplôme le plus élevé de l’enseignement supérieur figure désormais au Répertoire national des certifications professionnelles.

 

Très prisés aux Etats-Unis ou en Allemagne, les docteurs peinent à être reconnus en France et souffrent d’une mauvaise image dans le privé. À la différence de la plupart des pays à niveau de développement comparable, l’essentiel des débouchés des docteurs se situe dans la recherche, publique en général. 

De ce fait, il y a deux fois plus de chômage chez les docteurs que chez les diplômés d’école de commerce, sans parler des ingénieurs. C’est pourquoi le Ministère de l’enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a fait le choix de plancher sur l'enregistrement d’un ensemble de fiches de doctorat au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Ce répertoire comporte des descriptions de compétences professionnelles, destinées essentiellement à des usagers institutionnels. Leur classement est réalisé d'après une échelle à cinq niveaux en France1 et à huit niveaux en Europe2, le doctorat se situant au rang des compétences les plus élevées aussi bien en Europe (niveau 8) qu'en France (niveau I). Pour les doctorats, l’objectif est de mettre en avant le caractère transverse de ce diplôme de haut niveau et ainsi permettre aux docteurs d’accéder à un grand nombre de secteurs socio-économiques.
 
Ces certifications permettent de comparer les compétences entre elles et sont utilisées notamment pour les VAE (validation des acquis de l'expérience), la mobilité professionnelle et les conventions collectives.

Cependant, notons que les fiches du RNCP nécessitent un arrêté d’accréditation : il revient ainsi aux établissements de l’éducation supérieure et aux COMUE (Communautés d'universités et établissements) de signaler au Ministère les segments professionnels que ceux-ci souhaitent accréditer.

Il s’agit là d’un pas en avant significatif pour la reconnaissance des doctorats en France, ce que la CFDT Cadres soutient. Néanmoins, des efforts doivent encore mis en œuvre afin de s’approprier l’outil et en faire bon usage.

par Ute Meyenberg, Secrétaire nationale CFDT Cadres

 
1Nomenclature des niveaux de formation en France
2Classification Internationale Type de l'Éducation

+ d'infos :

Site officiel du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

 

Photo : Fotolia / KaYann