Emploi et compétences

Recrutement cadres : un quasi plein emploi...et des fragilités

Le volume de recrutements de cadres pourrait atteindre la barre des 260.000 en 2020 selon la dernière étude APEC.

 

À Paris, le 10 juillet 2018

recrutement des cadres : La stabilisation du quasi plein emploi des cadres cache des fragilités structurelles

Selon les prévisions de recrutement des cadres de l’Apec publiées le 3 juillet dernier, le quasi plein emploi des cadres observé en 2017 se développe encore cette année (+4,5%), avec un horizon à court terme de stabilisation en 2019 et 2020 (+1,9%)1.

« Pour autant, l’on ne doit pas sous-estimer l’effet rattrapage de cette embellie et ce quasi plein emploi des cadres ne doit pas cacher des fragilités structurelles majeures » précise Anne-Florence Quintin, Secrétaire nationale. « Les salariés cadres sont bien mobiles, et à l’initiative, souvent pour acquérir de nouvelles compétences. Mais les entreprises seront toujours en léger décalage avec l’environnement économique si elles ne développent pas une meilleure gestion des parcours et des compétences, ciblées vers les jeunes et les seniors. Il y a urgence dans le contexte de transformation des compétences que nous vivons. L’embellie pour les jeunes diplômés s’explique encore par un effet report pour les entreprises. Celles-ci continuent à chercher en priorité des cadres expérimentés de 5 à 10 ans, et les grandes entreprises à rester les seules à être attractives. »

En effet, depuis 2017, les entreprises qui avaient beaucoup freiné à l’embauche des cadres, recrutent largement pour faire face aux défis de la transition numérique et des transformations de l’organisation du travail. Le contexte économique le permet, avec une prévision de croissance (+1,9%) et des investissements, conditions nécessaires à ces soudaines embauches massives de cadres depuis 18 mois.

Les cadres adoptent une posture offensive dans leurs mobilités, qu’elles soient internes ou externes, avec un effet sur la rémunération. 53 % des cadres sont cette année à l’initiative (43 % en 2017, soit un gain inédit de 10 points) pour répondre aux 251 000 offres d’emploi cadres en CDI ou en CDD longue durée des entreprises.

Dans ce marché porteur, les jeunes salariés arrêtent le choix de leur entreprise en fonction des possibilités de mobilités internes. À ce jeu, les PME, même innovantes, sont défavorisées alors que le taux de satisfaction sur la qualité de vie au travail est identique à celui des grandes entreprises.

 

CONTACT PRESSE
Tél : +33(0) 6 71 12 86 10
presse@cadres.cfdt.fr
Laurent Tertrais

+ d'infos :

Communiqué de presse CFDT Cadres du 10 juillet 2018

Prévisions 2018-2020 des recrutements de cadres en France (apec.fr)