Numérique et télétravail

L'essor du télétravail rend incontournable le développement d'accords

23 sep 2010

5 ans après la signature de l’accord national interprofessionnel sur le télétravail, le constat est maigre du coté des accords.

5 ans après la signature de l’accord national interprofessionnel sur le télétravail, le constat est maigre du coté des accords (un peu plus d’une vingtaine d’entreprises concernées) alors même que le télétravail gris et le télétravail nomade sont de plus en plus réels.
 
Cependant des jurisprudences viennent mettre le sujet sous les projecteurs (principe d’indemnisation ; non discrimination) ; un projet de loi a été voté en première lecture en juin 2009 ; la campagne pour les élections régionales a fait ressortir le concept des télécentres dans une optique de développement économique durable des territoires.
 
Le sondage mené dans le cadre du Comité national CFDT Cadres a fait apparaitre que 60 % des jeunes cadres jugent utile de négocier les conditions d’usage des nouvelles technologies de travail. Ils ne sont pas tous geek !
 
Parallèlement, 77% des jeunes cadres sondés veulent que les conditions de travail (charge et horaires) soient négociées, et atttendent des engagements pour faciliter l'équilibre de vie (66%) et faciliter l'exercice de la parentalité (64%). Ils constatent le grand écart entre les valeurs affichées par l'entreprise et la réalité. En matière de vie privée par exemple (importante pour 48%), 32% constatent qu'il s'agit d'une valeur affichée et 23% seulement qu'elle est mise en pratique.
 
La CFDT Cadres poursuit sa veille sur ces sujets afin de rester une référence - sollicitée, et faire bouger les lignes !