Responsabilité et expression

Sonnons l'alerte ! à la Commission européenne

Eurocadres sonne l'alarme pour la protection des lanceurs d'alerte en Europe.

Signez la pétition !

La loi doit protéger les lanceurs d'alerte dans l'UE !
Nous vous intimons de proposer de toute urgence une législation qui permette de protéger les lanceurs d'alerte agissant pour l'intérêt général, et qui couvre un large éventail de groupes et de domaines d'activités dans les secteurs privés et publics.

Agissez dès maintenant : il ne reste plus que quelques jours avant la clôture de la consultation !

Pourquoi est-ce important ?

Lorsqu'Antoine Deltour, un jeune homme de 28 ans qui travaillait pour PricewaterhouseCoopers, a découvert par hasard les preuves de l'existence d'un système d'évasion fiscale de très grande échelle facilité par le Luxembourg, il a décidé de tirer la sonnette d'alarme. Le scandale révélé par Antoine, aujourd'hui connu sous le nom de LuxLeaks, a contribué à remettre la corruption et la fraude fiscale en première ligne dans l'agenda politique européen.

Antoine est un héros. Les lanceurs d'alerte tels que lui, qui ont le courage de dénoncer les violations commises par des entreprises, doivent être protégés contre les mesures de représailles. Or, au lieu de cela, Antoine a été déclaré coupable de vol de secrets d'affaires par un tribunal. Aujourd'hui, il paie le prix fort pour s'être élevé contre la cupidité de grandes entreprises, dont aucune n'a encore été inquiétée par la justice !

Les lanceurs d'alertes comme Antoine jouent un rôle essentiel : celui d'obliger des entreprises puissantes et les gouvernements à rendre des comptes. Ils contribuent à protéger des vies, notre environnement, notre argent.

Aujourd'hui encore, seuls cinq états-membres ont mis en place une protection légale pour les lanceurs d'alerte : c'est la raison pour laquelle nous réclamons la mise en place de toute urgence d'une législation au niveau de l'UE. Sans cette législation, les lanceurs d'alerte seront condamnés à être sanctionnés pour avoir osé dénoncer, perdant leur carrière, leur réputation, leur liberté et leur anonymat. Notre liberté d'expression et notre droit à l'information doivent primer sur les intérêts corporatistes ; les lanceurs d'alerte ne doivent pas être sanctionnés, mais protégés !

La Commission européenne a le pouvoir de proposer une nouvelle protection forte pour les lanceurs d'alerte. En ce moment même, une consultation publique est en cours... C'est le moment de nous faire entendre !

Si des milliers de citoyens à travers l'Europe élèvent la voix et montrent leur solidarité avec les lanceurs d'alerte, alors ils pourront convaincre les législateurs de voter une loi qui changera la vie de beaucoup de personnes courageuses telles qu'Antoine. Joignez-vous à nous pour exiger de l'UE qu'elle protège les lanceurs d'alerte contre les mesures de représailles et de vengeance de ceux dont ils dévoilent les malversations.

Agissez dès maintenant : il ne reste plus que quelques jours avant la clôture de la consultation !